Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 14:47

Le lundi les placards sont bien vides ...

 

Ce n'est pas une raison pour que la gourmande que je suis fasse l'impasse sur un dessert !

 

Reste plus qu'à associer les restes : du riz rond, une briquette de lait de coco, un sachet de sucre vanillé, des céréales au riz soufflé et du cacao en poudre. Le riz au lait de coco s'impose, avec en plus la petite touche de fun croustillante.

 

DSC07011.JPG

 

Faire un riz au lait classique avec une briquette de lait de coco plus la même dose en lait de vache (se servir de la briquette comme mesure). Ajouter le sucre vanillé. Bien mélanger. Faire chauffer le lait à feu doux. Lorsqu'il bouillonne légèrement ajouter 1 mesure de riz rond. Laisser frémir 20 minutes tout en mélangeant régulièrement. Le riz doit être moelleux sans avoir absorbé tout le liquide. Au besoin rajouter un peu de lait (chaud, afin de ne pas stopper la cuisson du riz). Laisser refroidir en mélangeant de temps en temps afin que le riz ne se compacte pas et reste onctueux.

 

Dresser sur un plat avec un emporte-pièce : une base riz au lait, un étage céréales de riz soufflé puis le dernier étage riz au lait. Un voile de cacao en poudre et le tour est joué.

 

Un dessert complet (céréales, produit laitier, chocolat) en complément d'un repas léger tel qu'un potage de légumes.

 

DSC07012-copie-1.JPG 

 

 

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Desserts
commenter cet article
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 16:34

La tortilla.... Un plat qui a bercé mon enfance.

Chaude en plat principal le dimanche soir.

Froide avec de la mayonnaise en "tapa" à l'apéro.

En pique-nique dans du pain.

  

Il y a les adeptes de la tortilla avec oignons et ceux sans oignons. La vraie c'est AVEC. Et rien d'autre que des pommes de terre, de l'oignon, du sel et des oeufs. Cuite à l'huile d'olive faut-il le préciser. Et une tortilla réussie c'est une tortilla bien retournée : tout est dans le poignet...

 

J'avais déjà décliné cette recette avec du chorizo et ce fût un succès. Cette fois j'ai voulu changer avec d'autres ingrédients, toujours dans l'esprit hispanique : safran et poivrons. Re-succès.

 

Eplucher, laver et couper en dés des pommes de terre. Emincer un gros oignon. Laver et couper en dés un demi poivron rouge, un demi poivron vert et un demi poivron jaune.

 

Dans une poêle, faire chauffer 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Quand elle est chaude faire revenir les légumes coupés, à petit feu afin qu'ils cuisents sans caraméliser. Au besoin recouvrir d'un couvercle en cours de cuisson pour les laisser moelleux.

 

Dans un saladier battre 8 oeufs. Ajouter 1 cuillère à café de safran et 1 cuillère à soupe d'eau. Saler.

 

Quand les légumes sont bien cuits les ajouter à la base d'oeufs. Mélanger avec une fourchette et laisser reposer 30 minutes.

 

Remettre à chauffer la poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Verser l'appareil. Laisser cuire jusqu'à ce que de petites bulles remontent à la surface de l'omelette. Eteindre le feu. Placer une grande assiette sur la poêle. D'un coup de poignet, retourner la tortilla sur l'assiette puis replacer le côté non-cuit dans la poêle. Remettre sur le feu quelques minutes. La tortilla ne doit pas être trop cuite, elle doit rester moelleuse à l'intérieur.

 

C'est prêt. Déguster le soir avec une salade et un verre de Rioja (à consommer avec modération).

 

DSC07003.JPG

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Cuisine Basque
commenter cet article
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 09:55

 

Le taboulé (en arabe : salade assaisonnée), tout le monde connait, c'est un plat simple et pratique à réaliser, originaire du Liban. Il est préparé avec beaucoup de persil plat, de menthe fraîche, d'oignons blancs, d'un peu de boulgour brun, du jus de citron et de l'huile d'olive. Certaines familles encore de nos jours le préparent de cette façon traditionnelle et servent les tomates en dés à part ou au dessus du mélange. 

 

Il y a deux façons de préparer le boulgour.

 

Soit le boulgour est mis directement dans un saladier et il va cuire au contact du jus de citron et se réhydrater avec les tomates et l'huile d'olive. C'est pourquoi il est conseillé de laisser reposer au frais au moins pendant 4h avant de le manger. C'est cette méthode que je préfère.

 

Soit c'est de précuire le boulgour à l'eau. C'est cette méthode que j'ai adopté ici puisque j'ai intégré du quinoa à ma base.

 

Le quinoa est très digeste, sans gluten, pauvre en lipides, mais riche en fer et en protéines. Associé au boulgour qui est également riche en fer mais aussi en phosphore, magnésium et vitamines et dont l'intérêt principal réside dans sa richesse en glucides lents, et accompagné de persil, menthe, oignon, huile d'olive, citron, dés de tomates et de concombre font de ce taboulé un plat complet sans avoir besoin de rajouter de viande. 

 

Cuire le boulgour/quinoa comme indiqué sur les conseils de préparation, égoutter et laisser refroidir. Mettre dans un saladier.

 

Préparer ensuite les autres ingrédients. On coupe 3 tomates en petits dés ainsi qu'un demi concombre.  On émince un oignon entier. On cisèle le persil et la menthe. On presse un citron entier.

 

Mélanger tous les ingrédients au boulgour/quinoa. Rajouter 3 cuillère à soupe d'huile d'olive.

 

Mettre au frais pendant une heure. Une entrée très rafraichissante à déguster sans modération !

 

  DSC06992.JPG

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Cuisine Française
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 09:57

Pour le p'tit déjeuner rien de tel qu'un cake maison. Et les cakes, c'est comme les muffins, une fois que l'on a la base il suffit de changer les ingrédients sucrés ou salés.

 

A la maison, il y en a un qui revient régulièrement à la demande générale : le CCC !

 

Gourmand et nourrissant : idéal pour partir d'un bon pied à l'école.

 

Ingrédients : 3 oeufs, 150 gr de farine, 1 sachet de levure, 160 gr de sucre, 120 gr de noix de coco râpée, 1 tablette de Crunch, 160 gr de beurre mou.

 

Allumer le four à 180°C.

 

Briser le Crunch en morceaux. Moi je le casse grossièrement, puis je le met dans un sac congélation et je l'écrase avec un rouleau à patisserie. Une méthode comme une autre mais sans se salir les doigts :-)

 

Blanchir les oeufs avec le sucre dans un saladier jusqu'à faire un ruban. Incorporer la farine et la levure, puis le beurre. Ajouter le Crunch et la noix de coco. Mélanger.

 

Verser dans un moule beurré et fariné. Enfourner et cuire 40 minutes. Alors, ça vous tente ?

 

DSC06962-copie-1.JPG 

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Pâtisseries
commenter cet article
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 15:02

En Auvergne on est loin de la mer... Et c'est rien de le dire : la Méditerranée est à 5h de voitures et l'Océan Atlantique à 7h ! Autant vous dire que le poisson arrive hors de prix et pas toujours frais... Reste le poisson surgelé. Mais quand on vient de passer une semaine en Bretagne, que l'on a respiré de l'iode à plein poumons, que l'on a fait un tour à la criée et dégusté des fruits de mer "en direct live" sur les quais du port le "Capt'ain Igloo" a du mal à passer....

DSC06536.JPG

 

J'ai testé une recette pas mal du tout, même avec du poisson surgelé. Et en plus les enfants adorent. Alors que demander de plus ?

 

Ingrédients : 2 carottes, 2 poireaux, 2 branches de céleri, 1 bouquet garni, 1 badiane (ou anis étoilé), mélange de poissons (cabillaud, colin, lieu, saumon), beurre, farine, 2 litres d'eau, 2 jaunes d'oeufs, 10 cl de crème fraîche, des fêves pelées.

 

Remplir un faitout avec les 2 l d'eau + carottes + céleri + poireaux + fêves + bouquet garni + badiane. Porter à ébullition puis laisser cuire 30 minutes à petit frémissements.

 

Préparer la sauce en mélangeant dans une casserole 1 litre du bouillon avec 50 gr de beurre fondu et 50 gr de farine. Faire épaissir à feu doux.

 

Dans le faitout pocher le poisson, encore surgelé, pendant 10 minutes pas plus.

 

Dans la casserole de sauce ajouter les jaunes d'oeufs et la crème fraîche. Fouetter pour homogénéiser le tout et aérer le mélange.

 

Dresser dans un plat les morceaux de poissons, les légumes et napper de la sauce. Servir aussitôt.

 

On peut éventuellement compléter ce plat avec du riz ou des pommes de terre et ajouter des champignons de Paris à la sauce blanche. Un genre de "poule au pot" version de la mer en fait.

 

Personnellement j'aime beaucoup le parfum délicat de la badiane dans le bouillon.

 

 

 

 

 

DSC06966.JPG

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Cuisine Française
commenter cet article
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 14:54

Le poulet, on en mange à toutes les sauces ! Mais celle-ci je n'avais pas encore essayé. C'est chose faite et c'est un régal pour le palais.

 

Pour 4 personnes, il vous faut 4 filets de poulet, 150 gr de chorizo (fort ou doux selon les goûts), 4 courgettes, 2 échalotes émincées, du thym émietté, 4 c. à c. d'ail écrasé, 2 c. à s. de parmesan fraîchement rapé, huile d'olive, poivre et sel.

 

Faire mariner la veille les filets de poulet avec du thym émietté, 3 c. à c. d'ail écrasé, 4 c. à s. d'huile d'olive. Recouvrir et mettre au frais.

 

Le jour même, chauffer 2 c. à s. d'huile d'olive dans une sauteuse. Ajouter les courgettes en rondelles et 1 c. à c. d'ail écrasé. Cuire 5 min sur feu vif. Mixer au blender avec le parmesan, sel et poivre. Réserver au chaud.

 

Cuire les filets de poulet à la poêle sur feu vif sans ajouter de matière grasse.

 

Dans une autre poêle (et Whirlpool créa le lave-vaisselle !!!) faire revenir à feu moyen le chorizo taillé en petits dés. Ajouter les échalotes. Cuire 1 à 2 min.

 

Servir aussitôt.

 DSC06306.JPG

 

Alors, ça vous tente ?

 

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Cuisine Basque
commenter cet article
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 08:45

Il fait gris, froid et humide... L'automne s'installe.

Quoi de mieux que de s'offrir une petite douceur à l'heure du thé ?

Avec les toutes dernières framboises remontantes de l'année voici des petits cakes délicieux cuisinés en un rien de temps !

 

Pour environ 12 petits cakes il vous faut :

 

Une barquette de 250 gr de framboises, 3 oeufs, 200 gr de beurre mou, 250 gr de farine, 125 gr de sucre, 1 sachet de levure.

 

Préchauffer le four à 200°C. Battre le beurre morcelé avec le sucre afin d'obtenir une crème. Ajouter les oeufs un à un en mélangeant à chaque fois. Ajouter ensuite par petits volumes la farine et la levure. Ajouter les framboises dans la pâte, mélanger en tournant de bas en haut afin de ne pas les abîmer.

 

Répartir dans de petits moules. Enfourner 15 à 20 min. Les petits cakes doivent être gonflés, dorés et pris à coeur. Démouler dès la sortie du four et laisser tiédir.

 

Une vraie gourmandise !

 

DSC06302.JPG

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Pâtisseries
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 09:04

Il y a un plat qui fait l'unanimité chez les petits et les grands :

 la pizza.

Et rien de mieux que de la faire à la maison. C'est très simple à préparer.

Tout le monde met la main à la pâte -si je puis dire- et chacun la garnie selon ses envies.

Chez moi, il y a une pizza que l'on affectionne plus particulièrement, c'est l'Ambertoise ! Je ne sais pas si elle est sur les cartes des pizzerias auvergnate car c'est une pure invention de ma part.

Avec des produits simples et régionaux j'ai revisité ce plat typique italien.

Malheureusement, je n'ai pas de photos à vous montrer. D'une part parce que j'ai oublié de le faire en la sortant du four -méa culpa-, et d'autre part parce qu'il ne restait plus rien à photographier lorsque j'y ai repensé ! Vous n'aurez le droit qu'aux photos des ingrédients, c'est déjà bien...

 

Pour la pâte : 350 gr de farine blanche, 15 gr de levure fraîche de boulanger, 6 c. à s. d'huile d'olive, 150 ml d'eau tiède et une pincée de sel.

 

Mettre la levure dans un saladier, verser l'eau tiède, mélanger et laisser reposer 10 min. Puis ajouter le sel et environ 1/3 de la farine + 2 c. à s. d'huile d'olive. Mélanger. Ajouter le 2ème tiers de la farine + 2 c. à s. d'huile d'olive. Mélanger. Ajouter le reste de la farine + 2 c. à s. d'huile d'olive. Et re-mélanger.

 

Saupoudrer la pâte autant de fois que nécessaire pour la travailler énergiquement sur le plan de travail afin de former une boule moelleuse et élastique. Recouvrir d'un torchon propre et humide et laissez lever dans un endroit chaud jusqu'à ce qu'elle ait doublé de volume.

 

Le temps de levage effectué, déposer la pâte sur un plan de travail fariné et aplatir au rouleau (ou à la main) pour lui donner la forme souhaitée.

 

Pour les ingrédients : de la sauce tomate fraîche maison un peu épaisse, 1 c. à s. d'huile d'olive, 2 oignons émincés, 1 tranche de lard fumé, découennée et dégraissée, coupée en lardons, de la fourme d'Ambert coupée en morceaux et des cèpes frais émincés.

 

Dans une poèle, faire revenir les oignons dans l'huile d'olive. Faire compoter. Réserver. Dans la même poèle, faire revenir les lardons. Ajouter les cèpes et saisir le tout quelques minutes seulement.

 

Préchauffer le four à 210° C.

 

Sur la pâte à pizza, étaler la sauce tomate. Puis les oignons compotés et ensuite la poèlée de cèpes aux lardons. Ajouter les morceaux de fourme d'Ambert.

 

Enfourner et laisser cuire 20 min. A déguster avec une bonne salade verte.

 

fourme-d-ambert.jpg

 Voici la Fourme d'Ambert, découverte il y a 3 ans, et qui depuis ne quitte plus mon réfrigérateur...

 

DSC06233.JPG

 Et la dernière récolte de cèpes : 5,800 kgs ! Qui dit mieux ?

 

PS : J'ai enfin pu prendre la pizza en photo dès sa sortie du four, avec une variante pour celle-ci où j'ai mis du jambon d'Auvergne à la place de la poitrine fumée et j'ai ajouté du thym émietté par dessus. 

 

DSC06437.JPG

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Pizza
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 14:59

Katharina Hagena est enseignante de littérature anglaise et allemande à l’université d’Hambourg.

"Le goût des pépins de pomme" est son premier roman. J'ai hésité avant d'acheter le livre car je ne suis pas trop littérature allemande. Mais le sujet me plaisait. Et j'ai bien fait.

Pour résumer à la mort de Bertha, ses trois filles, Inga, Harriet et Christa, et sa petite fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l’Allemagne, pour la lecture du testament. A sa grande surprise, Iris hérite de la maison de sa grand-mère avec tous les souvenirs qu’elle comporte.

Quelques jours passés dans cette maison vont faire remonter à la surface souvenirs, secrets et non-dits. Elle découvre, au fil des pièces, l’histoire tendre et émouvante, parfois drôle, parfois tragique de trois générations.

Le style d'écriture est différent de ce que j'ai l'habitude de lire. Les longues descriptions, grâce auxquelles on s'imagine très bien les lieux, donnent un texte poétique à souhait et font de ce roman une balade bucolique dans les souvenirs familiaux. Un roman empreint de tendresse, plein de saveurs et de douceurs. Le goût des pépins de pomme en sorte... De plus j'ai été agréablement surprise par la fin. A vous de le lire maintenant !

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Lecture au coin du feu
commenter cet article
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 17:09

Quelques jours de soleil et l'on croit le printemps (enfin) arrivé.

Que nenni !!! Le temps n'a toujours pas enlevé son manteau de vent, de froidure et de pluie (cf. Le printemps de Charles d'Orléans 1391-1465).

 

Alors rien de tel qu'un petit Café Gourmand "maison" devant une comédie musicale un dimanche après-midi.

 

Au programme donc :

 

Petite gaufre au coulis de framboise

Bouchée de Mille Feuille

Fondant au chocolat et sa crème anglaise

et un caffè ristretto come in Café Florian, Piazza San Marco a Venezia.

  

et 

 

 CG-1.jpg

 

  CG 4

 

 

 

CG-2.jpg

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Pâtisseries
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Lilou & Co
  • Le blog de Lilou & Co
  • : Des odeurs, des saveurs, des couleurs...
  • Contact

Recherche