Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 15:56

Il y a quelques temps je vous donnais la recette de ma blanquette de la mer.

 

En accompagnement, je vous propose une couronne d'épinards. Très simple à réaliser, très rapide et en plus, pour les enfants récalcitrants aux légumes verts, le goût de l'épinard n'est pas très prononcé.

 

Pour environ 6 couronnes, il vous faut 600 gr d'épinards frais, 3 oeufs, 200 ml de crème fraiche semi-épaisse, sel et poivre, gruyère ou parmesan (ou les deux !).

 

Laver et équeuter les épinards. Mettre dans une poêle pour les assécher.

 

Préchauffer le four à 180°C. Fouetter les oeufs avec la crème fraîche. Saler et poivrer. Ajouter les épinards. Mixer le tout. Mettre, selon vos goûts, du gruyère ou du parmesan.

 

Beurrer 6 ramequins. Garnir de l'appareil aux épinards. Cuire 20 minutes. Démouler et servir immédiatement.

 

DSC07186.JPG

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Cuisine Française
commenter cet article
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 11:05

Je sais, je suis très en retard dans la publication de mes recettes...

 

Il y a une tradition à la Saint Nicolas, dans l'est de la France, c'est de fabriquer des Manalas ou Manneles ou encore Petit Bonhomme, Jean Bonhomme et même Grittibänz en Suisse. L'orthographe varie selon les régions mais le plaisir gourmand reste le même !

C'est une sorte de pain au lait ou de brioche, selon les recettes, qui représente les enfants que Saint Nicolas a sauvé selon la légende : 

 

 

Ils étaient trois petits enfants qui s'en allaient glaner aux champs.
Ils sont allés et tant venus que sur le soir se sont perdus.
Ils sont allés chez le boucher :
- boucher, voudrais-tu nous loger ?

- Entrez, entrez, petits enfants, Il y a de la place assurément.
Ils n'étaient pas sitôt entrés que le boucher les a tués.
les a coupés en petits morceaux et puis salés dans un tonneau.

Saint Nicolas au bout de sept ans vint à passer dedans ce champ,
alla frapper chez le boucher :
- boucher, voudrais-tu me loger ?
- entrez, entrez Saint Nicolas. Il y a de la place, il n'en manque pas.

- Du petit salés je veux avoir qu'il y a sept ans est au saloir.
Quand le boucher entendit ça, bien vivement il se sauva.
- Petits enfants qui dormez là, je suis le grand Saint Nicolas.

Le grand Saint étendit trois doigts, les trois enfants ressuscita.
Le premier dit : " j'ai bien dormi. ""
Le second dit : " et moi aussi. "

"Je me croyais au Paradis" a ajouté le plus petit.

 

Pour environ 8 manalas il vous faut : 350 gr de farine, 45 gr de beurre, 5 gr de sel, 10 gr de levure de boulanger, 1,5 cuillère à soupe de sucre en poudre (voire deux si vous préférez plus sucré) 400 ml de lait, 1 oeuf + 1 jaune dilué dans du lait, des pépites de chocolat pour les yeux, raisins secs pour la bouche.

 

DSC07140.JPG

 

Délayer la levure dans un grand bol avec 4 cuillères à soupe de lait tiède. Ajouter le sucre en poudre et l'oeuf. Battre le tout. Ajouter le reste de lait tiède et mélanger.

 

Dans un saladier, mélanger la farine avec le sel. Incorporer le beurre morcelé. Faire un puit et ajouter le mélange lait/levure. Pétrir jusqu'à l'obtention d'une pâte qui ne colle pas. Au besoin ajouter quelques cuillères de farine. Couvrir d'un linge humide et laisser doubler de volume à température ambiante, soit environ 2 heures.

 

Dégazer la pâte sur un plan de travail fariné. La partager en 8 morceaux. Pour chaque morceaux détacher 1/4 de la pâte et former une boule pour la tête. Façonner ensuite des cylindres avec la pâte restante, poser sur une plaque de cuisson avec du papier sulfurisé. A l'aide d'un couteau couper les jambes et les bras du manalas. Eviter de faire des membres trop fins qui deviendront secs à la cuisson. Poser la tête du manala sur ses épaules et placer 2 pépites de chocolat pour les yeux et un grain de raisin sec pour la bouche.

 

Couvrir encore une fois d'un linge humide et laisser reposer à température ambiante pendant 30 minutes.

 

Préchauffer le four à 220°C. Badigeonner les manalas du mélange jaune d'oeuf/lait.

 

Mettre au four et cuire 15 minutes.

 

A servir avec du beurre et de la confiture, accompagné d'un bon chocolat chaud maison.

 

DSC07138.JPG

La ronde des Manalas pour la Saint Nicolas !

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Viennoiseries
commenter cet article
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 11:00

Noël est passé mais la gourmandise est restée !

 

Dans la série des petits biscuits de Noël, il y en a un que j'aime tout particulièrement : le kipferl.

 

1°) je suis incapable de prononcer ce mot car je ne parle pas allemand et 2°) je ne sais même pas ce que cela signifie mais 3°) ces biscuits sont délicieux et peuvent se garder une semaine entière dans une boite en fer.

 

Il vous faut 350 gr de farine, 65 gr de sucre, 2 sachets de sucre vanillé ou encore meilleur 2 gousses de vanille entières broyées avec 1 cuillère à soupe de sucre en poudre, 250 gr de beurre mou et 125 gr de poudre d'amandes.

 

Tout mélanger à la main pour obtenir une boule de pâte. Former des croissants. Déposer sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. Cuire 20 minutes à 140°C. Attention, les kipferls ne doivent pas brunir mais rester blancs.

 

Sortir du four et laisser complètement refroidir sous peine de les briser car ces biscuits sont très friables. Saupoudrer abondamment de sucre glace. Se dégustent avec un chocolat chaud ou un thé. Personnellement, chez nous, on en mange aussi en desserts avec une compote de pommes maison.

 

DSC07103.JPG

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Pâtisseries
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 19:00

Cet été j'ai découvert la Panna Cotta. Et quelle découverte ! Elle arrive régulièrement sur ma table avec des saveurs différentes, pour le plus grand plaisir de la famille.

 

Comme beaucoup de desserts, la base de la Panna Cotta reste la même. Ensuite je varie "les goûts et les couleurs" selon mes envies du moment. Dernièrement, j'ai testé (et approuvé !) cette recette toute rose.

 

Pour 6 personnes il vous faut 400 ml de crème liquide entière, 200 ml de lait entier, 3 feuilles de gélatine (ou de l'agar agar mais encore faut-il savoir le doser !) et 125 gr de pralines roses.

 

Réduire les pralines roses en poudre très fine. Pour ma part j'ai utilisé le blender en version "glace pilée". Mettre les feuilles de gélatine à tremper dans l'eau froide.

 

Dans une casserole, sur feu doux, faire chauffer la crème liquide, le lait et la poudre de pralines (tamisée) jusqu'à ébullition. Bien mélanger. Retirer du feu et incorporer la gélatine égouttée. Bien mélanger jusqu'à ce qu'elle soit entièrement dissoute.

 

Verser la panna cotta dans des ramequins. Vous pouvez filtrer la préparation afin d'être certaine de ne pas laisser de morceaux de pralines, la Panna Cotta n'en sera que plus douce.

Laisser refroidir à température ambiante, puis mettre au réfrigérateur pendant minimum 4 heures.

 

Au moment de servir, agrémenter de chantilly ou de coulis de framboises ou bien encore de copeaux de chocolat noir. Un régal !

 

DSC07114.JPG

 

La plus "girly" des Panna Cotta !!!

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Desserts
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 17:35

Après le dessert, voici donc le plat préparé pour le concours organisé par Les 1001 gourmandises de Gaëlle :

 

Pečená kachna s červeným zelím

 

en français Canard rôti accompagné de chou rouge. Enfin, j'espère que la traduction est exacte car je ne parle pas tchèque...

 

La volaille occupe depuis plusieurs siècles une place de choix dans la cuisine tchèque. Canard rôti et chou : voilà un met de prédilection des repas festifs en République Tchèque et c'est pourquoi je l'ai sélectionné en cette période de Noël. Pour ma part j'ai eu l'occasion d'y goûter, lors de mon voyage de noce à Prague, dans un établissement prestigieux La brasserie Pilsen au sous-sol de la Maison municipale, le plus célèbre monument Art Nouveau de Prague. Elle a été construite sur l'emplacement de l'ancien palais Royal, en plein centre de Prague. C'est aujourd'hui un centre culturel qui réunit une salle de concert, une salle de bal, une brasserie et deux restaurants. Voici quelques photos.

 

Bar.jpg

  Le bar

 

Brasserie.jpgLa brasserie

 

Maison-municipale.jpgLa maison municipale 

   

Mais revenons à notre recette. Il vous faut 1 canard, 1 chou rouge, 2 oignons rouges, 3 échalotes, 2 gousses d'ail, 20 cl de vinrouge, 2 c. à s. de vinaigre de vin, 1 bâton de cannelle, 2 pommes vertes (Granny Smith), 1 orange, 30 gr de beurre, huile, sel et poivre.

 

Préchauffer le four à 150°C. Oter les feuilles abîmées du chou ainsi que les grosses côtes. Couper le chou en fines lamelles. Peler et émincer les oignons, l'ail et les échalotes. Faire revenir dans une cocotte légèrement huilée avec la cannelle. Ajouter le chou et mélanger. Verser le vin, le vinaigre et 100 ml d'eau.. Saler et poivrer. Couvrir et enfourner pendant 1h30. Puis zester l'orange et la presser. Râper les pommes. Ajouter dans la cocotte et bien mélanger. Enfourner de nouveau pendant 30 minutes : le chou doit confire.

 

Pendant ce temps, découper le canard. Le saisir sur toutes les faces. Disposer dans un plat allant au four et assaisonner (sel, poivre, poivre vert et même quelques baies).

 

Sortir la cocotte du four et réserver. Passer le four à 220°C. Enfourner le canard et le rôtir pendant 15 à 20 min.

 

Disposer le canard sur le chou dans la cocotte et maintenir au chaud sur feu doux. Déglacer les sucs du plat ayant cuit le canard avec 100 ml d'eau et du fond de volaille. Ajouter le beurre en morceaux. Bien homogénéiser la sauce.

 

Servir la sauce avec le canard et le chou.

 

Pour aller jusqu'au bout de cette recette typique, il faudrait accompagner ce plat de Knedliky. Ce sont des tranches de boules de pâtes. Malheureusement il faut une farine spéciale pour les préparer et n'ayant pas pu me procurer les ingrédients j'ai préféré m'abstenir plutôt que de cuisiner quelque chose de ressemblant.

 

Bien sûr, la boisson idéale pour ce plat est la bière locale : La Pilsner Urquell, aussi appelée la Pills et dont la recette remonte à 1842. A consommer avec modération, sauf quand on est à Prague !!! lol 

 

Montage-1.JPG

     Le canard est cuit à point et le chou est fondant.

 

La photo du plat que nous avons dégusté à la Maison Municipale :

 

DSC01511.JPG

 

 

Dobrou Chut

 Bon appétit !

 

 

 

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Cuisine Tchèque
commenter cet article
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 17:25

ou en version originale

 
 Jablkovy Zavín

 

 

Le nom vient très certainement de l'autrichien "Apfelstrudel". C'est une sorte de chausson aux pommes avec de la cannelle, du rhum, des raisons secs, des noisettes ou des noix et de la poudre d'amande.

 

 

Vous en trouverez partout dans les "curkrarny" (patisseries locales) où vous pourrez les déguster chaud ou bien froid avec de la crème fouettée ou de la glace, si toutefois vous n'aurez pas craqué pour une autre de leurs spécialités !

 

  

Ce dessert participe au concours du Blog Les 1001 gourmandises de Gaëlle

 

 

Ingrédients : 1 pâte feuilletée maison, 5 pommes reines des reinettes, 100 gr de sucre de canne, 100 gr de noix ou noisettes concassées, 1 cuillère à café de cannelle en poudre, 3 cuillère à soupe de rhum brun, 50 gr de raisins secs, 50 gr de beurre fondu, 100 gr de poudre d'amandes.

 

 La veille préparer la garniture : éplucher les pommes, les couper et les émincer en fines lamelles. Les mettre dans un saladier avec le sucre, la cannelle, les noix ou noisettes concassées, les raisons secs et le rhum. Bien mélanger et laisser reposer toute la nuit au frais.

 

 Le lendemain, étaler la pâte feuilletée sur un plan de travail légèrement fariné. Former un rectangle. Badigeonner la pâte de beurre fondu et parsemez de poudre d'amande. Disposer la garniture sur la pâte. Rouler la pâte en serrant bien, de façon à former un gros chausson, puis fermer les côtés en rabattant la pâte.



Disposer le chausson sur une plaque de cuisson garnie de papier sulfurisé, piquer avec une fourchette puis badigeonner de beurre fondu.



Cuire 40 minutes à 200°C. Il ne faut pas que le Strudle brunissent de trop. Si c'est le cas placer une feuille de papier aluminium sur le dessus.



Pendant ce temps, préparer la crème fouettée que vous aurez préalablement placée au congélateur pendant 10 minutes. Verser dans un bol en inox avec le sucre vanillé et fouetter jusqu'à ce qu'elle soit ferme. Attention de ne pas trop la travailler au risque de la transformer en beurre !



Dès la sortie du four du Strudl, saupoudrer de sucre glace. Régalez-vous !

DSC07160.JPG

 DSC07161.JPG




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Cuisine Tchèque
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 16:11

(Roulements de tambours) des livres de cuisine !

 

Mais attention, chaque membre de la famille a un thème bien ciblé : les Desperate pour ma fille aînée, les cupcakes pour ma cadette (+ un kit de déco) et les cheesecakes pour mon petit dernier.

 

Si avec ça je n'ai pas compris le message...

 

DSC07137.JPG

 

Et en plus j'ai eu droit à un superbe gâteau au chocolat blanc et framboises/cassis.

 

DSC07133.JPG

 

Merci mes chéris !!!

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Papotage
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 15:25

Il existe plusieurs légendes de Saint Nicolas mais toutes mettent en valeur sa bonté et sa générosité, notamment envers les enfants. Dans certaines régions, comme en Lorraine et en Alsace, ou dans des pays comme l'Allemagne, la Belgique, la Hollande, la Saint Nicolas est fêtée tout autant que l'Epiphanie.

 

Le 6 décembre, il fait le tour de tous les enfants sages pour les récompenser et distribuer des friandises, généralement du pain d'épices et des oranges, et il se voit remettre les clés de la ville par le bourgmestre. Ce jour est l'occasion d'une grande fête avec défilés de chars, feux d'artifices, etc...

 

Depuis le XVIème siècle, les ingrédients de base des biscuits de Noël ont peu changé : oeufs, farine, miel et épices favorisant la digestion (anis, fenouil, cannelle, girofle, cardamome, badiane). Le sucre et le beurre ne sont rajoutés que vers la fin du XIXème siècle.

 

Sapin.jpg

 

Il existe une multitude de biscuits pour les festivités de ce mois de décembre : speculoos, bretzels, pepernoten, truffes, kougelhopf, schwowebredele et dans différentes formes : carrés, torsadés, roulés, pressés et découpés à l'emporte-pièce.

   

Je souhaite une bonne fête à tous les Nicolas et plus particulièrement à mon petit Nicolas à moi.

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Papotage
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 15:17

Le brownie est une patisserie américaine dont on trouve une multitude de façon de le préparer, et j'ai du essayer, sans mentir, pas loin de 30 recettes différentes avant de trouver la bonne.

 

Ingrédients : 200 gr de chocolat à minimum 70% de cacao, 170 gr de beurre, 3 gros oeufs, 170 gr de sucre, 2 sachets de sucre vanillé, 80 gr de farine, 1 pincée de fleur de sel. Pour les amateurs on peut ajouter 50 gr de noix de pécan. On peut également remplacer la farine par de la poudre d'amande.

 

Préchauffer le four à 200°C. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Ajouter le beurre coupé en morceaux. Mélanger jusqu'à ce que la préparation soit lisse.

 

Fouetter les oeufs avec le sucre + le sucre vanillé. Ajouter le chocolat puis la farine tamisée, les noix et la fleur de sel.

 

Verser dans un moule carré beurré et fariné. Cuire 20 minutes sur une grille à mi-hauteur.

 

Laisser refroidir complétement avant de déguster au petit déjeuner avec un bol de chocolat chaud maison ou au goûter avec un thé anglais ou bien en dessert avec une crème anglaise... Le Brownie, chez moi, c'est quand on veut, mais vite avant que les autres gourmands ne passent par la cuisine !

 

DSC07093.JPG


Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Pâtisseries
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 15:13

J'avais cette recette "sous une marmite" depuis un petit bout de temps. Je l'avais presque oubliée même

 

Ingrédients : 2 pâtes feuilletées (encore mieux si faîtes maison), 250 gr de champignons de Paris (ou autres) 1 cuillère à soupe de jus de citron, 6 échalotes, 20 gr de beurre, 1 cuillère à soupe de farine, 200 ml de bouillon de volaille, 2 cuillère à soupe de Madère (à défaut de Porto), noix de muscade, 2 cuillère à soupe de persil et de ciboulette hachés, 500 gr de blancs de poulet, 2 tranches de jambon fumé épaisses, 2 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse, sel et poivre.

 

Nettoyer les champignons, couper en lamelles et arroser de jus de citron.

 

Peler et hacher les échalotes.

 

Faire fondre le beurre dans une grande poêle, faire revenir les échalotes, ajouter les champignons ajouter les blancs de poulet coupés en dés et laisser blondir 3 minutes.  Saupoudrer de farine, mélanger, arroser de bouillon et de Madère. Laisser cuire 5 minutes à feu doux. Retirer du feu, saler et poivrer, ajouter une pincée de muscade et les herbes. Mélanger et réserver.

 

Préchauffer le four à 220°C.

 

Tapisser le fond d'une tourtière, beurrée, d'une première pâte feuilletée. Verser l'appareil.

 

Recouvrir de la seconde pâte feuilletée. Rabattre les bords de la première pâte feuilletée . Souder en humidifiant légèrement.

 

Faire une cheminée au centre et maintenir ouverte avec un tube en papier sulfurisé.

 

Badigeonner la surface avec du lait (ou un jaune d'oeuf battu avec un peu d'eau). Cuire 30 minutes à mi-hauteur du four.

 

Démouler la tourte.

 

Faire chauffer la crème, la verser dans la tourte par la cheminée. Laisser reposer le temps que la crème se diffuse bien à l'intérieur.

 

Déguster...

 

DSC07018.JPG

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Cuisine Française
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Lilou & Co
  • Le blog de Lilou & Co
  • : Des odeurs, des saveurs, des couleurs...
  • Contact

Recherche