Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 09:00

Et bien non !

Au risque de décevoir certaines personnes, la morue n'est pas une primeure portugaise.

Au Pays Basque on en mange beaucoup. Et pourquoi ? Un peu d'histoire : bien avant Christophe Colomb et son Nouveau Monde, bien avant les Portugais et leur route des Indes, ce sont les navigateurs basques (français) qui dès le XIVème siècle se sont enfoncés dans les mers septentrionales à la poursuite des baleines et qui ont découvert Terre-Neuve. Dès lors, le célèbre navigateur Jacques Cartier (un Malouin, mais personne n'est parfait) y a fondé des colonies de pêcheurs vue l'abondance de poissons qui visitaient ses côtes. Mais la pêche à la morue a périclité, pour diverses raisons et notamment à cause de la pêche intensive.

Pour faire bref, de ces colonies il ne nous reste aujourd'hui que Saint Pierre et Miquelon. Mais si un jour vous avez la chance de vous y arrêter (attention, le climat est rude !) vous constaterez par vous-même que beaucoup de basques y sont installés depuis des générations.

 

DSC07007.JPG

 

Pour en revenir à notre morue (ou cabillaud), il vous faut 600 gr de morue salée, 1 poivron rouge, 1 verre de vin blanc, 2 feuilles de laurier et 2 branches de thym, 1 poivron jaune, 1 oignon, 2 tomates, un talon de jambon (de Bayonne !) coupé en dés, du thym, du laurier, de l'huile d'olive, du piment d'Espelette.

 

La veille, faire dessaler la morue dans un grand récipient d'eau froide. Le matin, changer l'eau de trempage. Laisser encore déssaler 3 heures.

 

Mettre à bouillir une casserole d'eau SANS SEL avec 1 branche de thym et 1 feuille de laurier.

 

Dans une sauteuse avec de l'huile d'olive, faire revenir l'oignon émincé.

 

Découper les poivrons en lanières. Couper les tomates en morceaux. Mettre le tout dans la sauteuse avec l'oignon. Ajouter le verre de vin blanc, le thym et le laurier restant. Recouvrir et laisser compoter à feu doux.

 

Pendant ce temps, pocher la morue 5 minutes dans la casserole d'eau. Egoutter.

 

Effeuiller la morue en otant toutes les arêtes.

 

Verser dans la sauteuse la morue et les dés de jambon. Mélanger sans casser les morceaux de poisson. Ajouter le piment d'Espelette. Rectifier l'assaisonnement. Ne pas saler sans avoir goûté ! La morue et le jambon auront d'eux même apporté le sel nécessaire à cette recette.

 

Servir bien chaud avec un risotto au safran.

 

J'ai entendu dire, une fois, lors d'un repas dans une maison d'hôtes alors que la conversation menait bon train sur la cuisine française (les français parlent toujours de météo ou de cuisine, vous n'avez pas remarqué ?) que la morue était un plat de pauvre. Cette phrase, dîte sur un ton dédaigneux, m'a marquée. Je n'ai rien dit, par correction vis à vis de nos hôtes, mais la morue, j'en ai mangé plus d'une fois en étant enfant. Et pauvre, oui, ma grand-mère l'était. Mais qu'elle richesse que de pouvoir déguster notre morue en famille !

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilou & Co - dans Cuisine Basque
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lilou & Co
  • Le blog de Lilou & Co
  • : Des odeurs, des saveurs, des couleurs...
  • Contact

Recherche